LA NOUVELLE DSP : les tarifs

 

 

insulaires consommateurs artisans commerćants résidents secondaires

 

voilą  ą quelle sauce nous allons źtre mangés

 

 

Les tarifs :

Véhicules non insulaires

Marchandises

Le 14 février et le 13 mars nous  avons envoyé un courrier au Président de la Compagnie Océane TransdevVéolia, Monsieur Gerbeno sur les conditions détaillées de gestion des abonnements véhicules – qu’il est impossible de trouver dans le contrat. Voici sa réponse.

 

Il est clair

 

Que le Conseil Général n’a rien ą faire des résidents secondaires (ą part encaisser leurs impôts), et a donné carte blanche ą Véolia pour ses tarifs,

 

Qu’Océane-Transdev-Véolia préfŹre passer des voitures de visiteurs occasionnels tarif plein plutôt que des voitures de résidents secondaires tarif réduit,

Moins il y en aura, plus elle gagnera d’argent,

 

Qu’Océane-Transdev-Véolia ne veut pas savoir le rôle que jouent les résidents secondaires dans l’économie des Ēles, ce n’est pas son problŹme,

 

Que, par voie de conséquence, Océane-Transdev-Véolia n’a « rien ą cirer » des gémissements et protestations…

 

 

Une réponse de Monsieur Goulard ą un résident secondaire mécontent

 

Le Télégramme a publié un extrait d’une lettre ouverte adressée le 27 février 2015 au Président du Conseil Général.

 

ET LA RÉPONSE le 9 mars 2015 DU PRÉSIDENT DU CONSEIL GÉNÉRAL, M. GOULARD … NOUS A LAISSÉS SANS VOIX !!!!!

 

Selon Monsieur Goulard, les résidents secondaires ne méritent pas un service public adapté ą leur situation de résidents insulaires contraints d’utiliser l’unique moyen de transport maritime ou de vendre leur maison…  

 

Il ose écrire : 

«  tout tarif inférieur au coět réel du service* impose l’intervention financiŹre*  de la collectivité et donc des contribuables morbihannais ».. et un peu plus loin : « Les contribuables morbihannais ne doivent pas źtre sollicités plus que de raison pour que quelques résidents secondaires bénéficient de tarifs trŹs privilégiés »

 

* Le tarif véhicules correspondrait donc au coět réel du service ? (pour les spécialistes : voir le compte d’exploitation prévisionnel)

Si on comprend bien,


Monsieur Goulard et Véolia considŹrent que si le résultat d’exploitation doit źtre celui annoncé, le moindre ajustement des tarifs des contribuables morbihannais résidents secondaires, contraints d’utiliser le seul moyen de transport disponible appelé « service public » (!) ne peut donc źtre compensé que par une subvention du département !

 

Pas question de faire quelques économies, bien sěr… et pourtant …

De qui se moque-t-on ?

 

*****