Manifestations de mŽcontentement : on se trompe de cibleÉ

 

 

 

La presse nous apprend que lĠentreprise de b‰timent JPP (qui Žtait chargŽe du chantier de Kerzo) vient dĠtre mise en liquidation par le tribunal de Commerce de Lorient.

 

On ne peut que dŽplorer cette nouvelle, pour le cas prŽsent.

 

Mais nous savons aussi quĠune telle dŽcision nĠest pas prise du jour au lendemain par le tribunal de commerce : elle nĠintervient quÔau bout de plusieurs mois, aprs quĠon ait tentŽ de sauver lĠentreprise en difficultŽ.

 

Il faut bien admettre, bien que certains tentent de faire porter la responsabilitŽ de pertes dĠemplois aux opposants ˆ la rŽvision du POS du Moulin de Kerzo, que ces derniers nĠy sont pour rien, leur action ayant commencŽ bien aprs le dŽbut dĠune procŽdure aboutissant ˆ une liquidation.

 

Un permis avait ŽtŽ accordŽ en dŽcembre 2008, dans le cadre du P™le dĠexcellence rurale – avec logements locatifs et table du meunier qui Žtaient destinŽs ˆ rentabiliser lĠopŽration, ce qui est indispensable. Nous Žtions tous favorables ˆ ce projet qui sur le papier Žtait sŽduisant puisquĠil impliquait la remise en service du Moulin Mathias.

 

Il nĠy avait aucune raison dĠarrter les travaux conformes ˆ ce  permis.

 

Mais le promoteur voulait autre chose que ce permis – maintenant personne nĠen doute plus - et lĠarrt du chantier par sa seule volontŽ a ŽtŽ un moyen facile de susciter des inquiŽtudes pour les emploisÉ aboutissant ˆ des manifestations de mŽcontentement violentes, lourdes de consŽquences : ceux qui sĠy livrent se trompent de destinataire en ne sĠadressant pas aux vrais  responsables de la situation dans laquelle se trouvent les employŽs de JPP.

 

 

Nous espŽrons et souhaitons que les ouvriers retrouvent rapidement un travail en rapport avec leurs compŽtences.

 

Tout le monde sait quĠil est toujours difficile pour un particulier de trouver une entreprise de b‰timent qui accepte des Ç petits È chantiers. Et la plupart des appels dĠoffres publics ne trouvent que quelques preneursÉ

 

DĠautres perspectives sĠouvrent aussi avec la possibilitŽ de construire des maisons Žcologiques (genre HQE)

 

Il y a heureusement encore du travail ˆ Belle-Ile pour les entreprises de b‰timent, qui sauront rŽviser la conception de leurs activitŽs et Žvoluer en consŽquence.