La restauration du moulin Mathias, une affaire de spŽcialistes

 

 

Nos inquiŽtudes sur le sort du Moulin Mathias ont suscitŽ pas mal d ÔŽchos et il mĠest parvenu quĠune entreprise spŽcialisŽe avait ŽtŽ chargŽe de la restauration.

JĠai voulu vŽrifier.

Effectivement lĠentreprise CROIX AndrŽ et fils, ˆ La Cornuaille (49440) sĠoccupe de lĠopŽration.

 

DĠaprs ce que mĠa dit le patron de cette entreprise, le moulin devait tre ŽquipŽ dĠun Ç systme Berton È (voir Ç Systme Berton È sur Google) ce qui exigeait la surŽlŽvation du moulin. LĠennui est que le donneur dĠordre a oubliŽ de demander le permis de construire indispensable  pour ce travail (et aussi le permis de dŽmolir pour ce qui est de la toiture).

 

Le moulin aurait dž tre prt ˆ fonctionner en fŽvrier 2010. Or il vient dĠtre raccourci (sans que lĠentreprise CROIX ait ŽtŽ avertie, selon mon interlocuteur).

 

Nous souhaitons que le moulin conserve ses proportions dĠorigine, comme prŽvu dans le permis accordŽ : 6,40 de hauteur des murs sur 6,98 de diamtre.(photo)

 

Il faut savoir aussi qui se chargera de la toiture, la couverture (faonnage des voliges et des ardoises entre autres) dĠun moulin exigeant aussi des spŽcialistes.

 

Je ne ferai pas de mea culpa quant ˆ lĠexpression de nos inquiŽtudes concernant cet ŽlŽment du patrimoine bellilois, car les choses, Žtant donnŽ lĠŽmotion provoquŽe dans lĠ”le, auraient dž se faire dans la transparence. En lĠoccurrence, le donneur dĠordre nĠavait rien ˆ cacher et aurait pu Žviter bien des retards sĠil nĠavait traitŽ lĠopinion par le mŽpris.

 

De plus, reste lĠenduit genre crme Chantilly tartinŽ sur le moulin,  alors que le permis de construire prŽvoit Ç un enduit ˆ pierre vue ˆ chaux aŽrienneÈ (voir photo) .   

 

Maintenant, si le moulin est opŽrationnel ˆ la date indiquŽe, reste ˆ savoir sĠil aura du grain ˆ moudre et dĠo viendra ce grain, mais ceci est une autre histoire.