Le PrŽsident,                                                                                                                                                                                                             Le Palais, le 29 septembre 2009

Jean Daumas-BŽdex    ˆ                                                                       

                                                                                                                                   

Monsieur le Maire de Sauzon

LETTRE OUVERTE                                                                     Mairie

56360 SAUZON

             

 

Non,  Monsieur le Maire, vous ne pouviez laisser faire a !

‚a, cĠest le massacre du Moulin Mathias. Un moulin auquel il ne manquait que les ailes, dont le mŽcanisme ne demandait que quelques soins, et qui nĠest maintenant quĠune ruine, mme si on lĠa surŽlevŽ et enrobŽ de ciment !

ĉtes-vous allŽ le visiter ? Avez-vous vu  les dŽbris de sa charpente massacrŽe ˆ la trononneuse, sa mŽcanique ŽparpillŽe sur le sol.

Et tout cela sans autorisation mais avec le concours de fonds publics attribuŽs ˆ lĠopŽration dĠamŽnagement du secteur, dont le montant, comme vous le savez, approche les 300 000 euros*.

Ce moulin sera restaurŽ, vous a-t-on promis. Permettez-nous dĠen douter.

RestaurŽ par qui et comment ? Quels spŽcialistes, quels artisans dĠart plut™t, referont la charpente, le toit et les engrenages de bois et de fer pour quĠil puisse ˆ nouveau moudre du grain par la force du vent ? Pouvez-vous faire conna”tre les entreprises choisies, les plans prŽcis et les devis dŽtaillŽs concernant cette restauration?

Vous avez fait confiance aux marchands du Temple, ˆ ceux qui invoquent lĠintŽrt gŽnŽral en ne pensant quĠˆ leur intŽrt particulier, pour qui lĠargent est le seul but et qui mŽprisent toute autre valeur.

 Votre honntetŽ, votre bonne foi, votre souci sincre du bien public ont ŽtŽ trahis, il vous faut maintenant exercer votre autoritŽ. 

 Vous avez montrŽ nagure votre attachement au patrimoine de notre ”le en vous battant ˆ la tte de votre association pour conserver lĠŽglise de Sauzon. Montrez encore aujourdĠhui cet attachement  ˆ propos de ce pauvre moulin auquel tiennent tous les Bell”lois.

Ainsi, Monsieur le Maire, pour notre ”le et au nom des valeurs que nous avons partagŽes, nous comptons sur vous pour exiger que ce moulin redevienne au moins ce quĠil Žtait avant que sŽvisse le vandalisme.

En vous tŽmoignant toute notre confiance, nous vos prions dĠagrŽer, Monsieur le Maire, lĠexpression de nos sentiments les meilleurs.

 

 

 

*297 840 euros : 88 840 Û de lĠŽtat au titre du PER, 82 000 du conseil rŽgional, 82 000  du conseil gŽnŽral, 45 000 de crŽdit FEADER