PROJET PILOTE D’EOLIENNES FLOTTANTES ENTRE Groix et Belle-Ile

 En application de la loi sur la transition énergétique pour une croissance verte de 2015 un appel à projets a été lancé pour des « fermes » pilotes d’éoliennes flottantes.

 

EOLFI avec CGN Europe Energie (leader mondial chinois de l’énergie) a remporté le marché pour la réalisation d’un projet de « ferme pilote » de 4 éoliennes flottantes de 6MW entre Groix et Belle-Ile.

Les éoliennes Haliade 150 de 6 MW seront construites par ALSTOM GE (General Electric), hautes de 180 mètres avec des pales de 75 m, un poids de 11400 tonnes, ancrées en mer par 6 lignes de mouillage.

Les flotteurs seront construits par DCNS Energies et VINCI constructions.

La conduite maintenance est assurée par VALEMO groupe VALOREM pionnier de l’éolien en France depuis 1994.

RTE assure le transport de l’électricité.

 

Leur situation proche des côtes et des îles a été choisie en raison du coût de maintenance et des travaux de raccordements au continent (entre Etel et Erdeven)

 

Ce projet a été lancé à Groix le premier octobre 2016 par MM. M. Valls et J Y. Le Drian.

Le poids des lobbies industriels peut avoir pesé lourdement sur les décisions officielles.

 

Le lieu précis de cette implantation a fait immédiatement débat (comme pratiquement tous les autres projets prévus près les côtes de France) et un collectif d’associations de la baie de Quiberon et du site dunaire s’est constitué, considérant que le lieu d’implantation était trop proche des îles et de la côte, et qu’elles devraient être implantée plus au large..

 

Nous avons été sollicités pour accorder notre soutien au Collectif AP2K 

L’assemblée générale du 7 août a voté la résolution suivante :

 

l’UBED décide d’être solidaire des associations opposées à la situation du projet pilote d’éoliennes flottantes entre Groix et Belle-Ile.

 

Le collectif AP2K nous a transmis les documents ci-dessous

Tract de l’AP2K

Argumentaire de l’AP2K